La réalisation d'un couteau nécessite plusieurs Matériaux qui peuvent être différents d'un modèle à l'autre, tant pour l'acier que pour les essences de bois.

La lame

Pour les lames, j'utilise essentiellement de l'acier carbone, c'est un métal solide qui donne des lames de très bonne facture. 

On part de ce que l'on appelle un méplat, une section rectangulaire que l'on va modeler à la forge soit en partant d'une forme prédéfinie soit en laissant libre cours à son imagination tout en tenant compte de ce que l'acier a son mot à dire.

Plusieurs étapes sont nécessaires pour obtenir une belle lame forgée. 

Les premiers traitements sont thermiques. On commence par le moulage. Cette opération permet de rendre l'acier "modelable" de par le changement de sa structure consécutive à la montée importante en température.. Une fois la mise en forme (le moulage) effectuée on fait un recuit qui a pour objectif de détendre l'acier afin de faciliter les opérations à venir. Vient ensuite la normalisation qui a pour but d'affiner le grain du métal. Puis la trempe qui va durcir la structure de la lame.

Pour chaque type d'acier il faudra se référer aux caractéristiques techniques fournies par le fabricant.

Viennent ensuite les traitements de surface qui passent par différentes manipulations mécaniques et qui vont donner au final la lame prête à être montée.

Le manche

L'étude et la réalisation du manche se font une fois le moulage terminé. On commence par le dessiner en fonction de la lame en vérifiant que le tout puisse fonctionner correctement. Puis on passe à sa réalisation impliquant des opérations mécaniques et des traitements à base de divers produits.

Pour terminer on procède à l'assemblage.

Le couteau est prêt.

Sur papier, ça semble très simple, dans les faits c'est une autre histoire. Mais à chaque pièce réalisée, le plaisir est toujours présent.

C'est toujours une grande satisfaction de partir de bouts de matière, de les façonner, de voir et sentir l'évolution pour enfin avoir en main un objet que l'on sait unique. Oui la coutellerie est un art.